NEUROSCIENCES NOEL LEMASSON

Ce blog s'adresse à tous ceux qui veulent développer leurs capacités d'apprentissage quelque soit leur âge et vaincre le stress.

Ma photo
Nom :
Lieu : Grasse, Alpes Maritimes, France

17 octobre 2006

MEMORISATION

Regardez le schéma de mémorisation dans l'article suivant.
Comment développer sa mémoire ? Comment améliorer ses performances intellectuelles, en gros peut-on développer son intelligence ?
Déjà on peut dire que la mémoire, ou ce que nous avons dans la mémoire à long terme représente la moitié de notre capacité à exprimer notre intelligence.
Alors comment stocker dans cette mémoire ? Elle a le gros avantage de ne pas s’effacer.
Lorsque nous sommes éveillés, nous communiquons avec nos 5 sens. La mémoire instantanée capte tous le flux sensoriel et fait déjà un premier tri de ce qui nous parait important ou pas. Cette mémoire est très volatile, elle s’efface très rapidement. Ce qui nous parait important est envoyé dans la mémoire de travail, c’est la que nous traitons les problèmes à résoudre. Simples ou compliqués, ils y trouvent tous leur place.
Comment procéder pour une bonne mémorisation ?
Tout d’abord, il y a des conditions nécessaires :
1) Etre motivé, le vouloir : inutile d’essayer de retenir une leçon si on « traîne les pieds », ou sous la contrainte.
2) Aimer ce que l’on fait, y prendre du plaisir.
3) Se projeter dans le futur, se dire que l’on va le réciter (à qui ? les lieux etc…)
4) Se connaître : visuel ou auditif.
5) Etre dans le calme, donc concentré, inutile d’apprendre sur la cour, ou alors être capable de se déconnecter ( pas facile).
6) Boire de l’eau, carburant des neurones.
7) Etre détendu, sans stress, avoir une bonne hygiène de vie (alimentation variée riche en fruits et légumes, pas d’alcool, de tabac, de drogue, et beaucoup de sommeil).
Pour les visuels :
Photographier le texte, les schémas, ce qui est encadré… comme si nos yeux étaient un appareil photo ; puis fermer les yeux et voir « dans sa tête » le texte, les images apparaître.
Prendre une feuille et contrôler si l’enregistrement est correct. L’œil droit enregistre les détails, il sert pour le calcul arithmétique. Il enregistre l’orthographe. L’œil gauche voit la globalité de la situation. Si c’est un visage qu’il faut retenir, il faut activer l’œil gauche, éventuellement en cachant l’œil droit. Mais le nom de la personne sera visualisé avec l’œil droit. Sinon nous la reconnaîtrons sans pouvoir la nommer. C’est cette méthode que j’utilise pour retenir les 180 visages et noms de mes élèves en début d’année. Il me faut 10 mn pour une classe de 30 ! Et vous ?
Pour les auditifs :
Réciter à voix haute le texte appris par cœur, les schémas et les images doivent être détaillées à voix haute et décrite (c’est plus long). Les mots sont épelés pour l’orthographe. Les tables de multiplications sont récitées à l’envers également.
Contrôler sur une feuille en écrivant le texte et en restituant les images.
Ce premier travail est important. Lorsque l’on apprend du vocabulaire en langue vivante, il faut aussi le réciter à voix haute même pour les visuels en s’écoutant de l’oreille droite pour le sens (la compréhension) et de l’oreille gauche pour l’accent. Si les oreilles sont paresseuses, il suffit de frotter les lobes pendant quelques secondes. Ce contact active les zones du cerveau de la mémoire auditive.
Mémoire à court terme :
Voilà, l’information est dans la mémoire à court terme. Bravo mais cette mémoire s’efface également assez rapidement. Quelques heures à au mieux quelques jours. Alors il faut transférer le contenu dans la mémoire à long terme. Celle qui ne s’efface pas !
Pour cela il faut contrôler à nouveau ce qui a été appris, une heure ou deux après mais SANS OUVRIR SON CAHIER, on récite à nouveau PAR ECRIT et on vérifie la qualité de ce qui a été retenu. C’est dur ? Non, c’est long ? Non, mais il faut le faire et beaucoup s’en moque. Alors tant pis ! Ne continuez pas et restez bêtes si vous n’avez pas de courage.
Si des erreurs se sont produites, c’est qu’il y a eu des « parasites » dans l’apprentissage. Il faut recommencer au début ! A force la mémoire est comme un muscle, elle se renforce.
MEMOIRE A LONG TERME
Ce contrôle, il faut le recommencer après une nuit de sommeil. Le cerveau a réorganisé pendant le sommeil tout le travail de la journée. Il classe, met des étiquettes, range par catégorie…Surtout on ne ré ouvre pas son cahier. On se demande ce que l’on a appris et ON CONTROLE SUR UNE FEUILLE la qualité de l’enregistrement. Si la mémorisation est bonne, le contenu restera là et sera appelé par la mémoire de travail pour restituer les connaîssances et les apprentissages au bon moment.
Alors soyez motivés et vous aurez une mémoire d’éléphant et non plus de souris !
N’hésitez pas à me dire par mail vos difficultés, je vous répondrais personnellement.

1 Comments:

Blogger anne said...

Je suis la soeur de Anne et j'ai des difficultés en Anglais et Français je vais essayer d'appliquer vos méthodes ...

merci beaucoup

marion

18 octobre, 2006  

Publier un commentaire

<< Home